Gratuit ! Inscrivez-vous pour recevoir la missive d'Astérix ...et ne ratez aucune info

Recherche


Réseaux sociaux

Accueil >> Astérix de A à Z >> Les citations latines >> Acta est fabula

Acta est fabula

La pièce est jouée



Eléonoradus, chantre d'un théâtre renouvelé dans Astérix et le Chaudron, nous l'a confirmé : dans le théâtre antique, la phrase acta est fabula, prononcée par les ancêtres de nos régisseurs contemporains, annonçait aux spectateurs la fin de la représentation.

De quoi inspirer, au cours de l'histoire, certains grands hommes sentant approcher leur fin inéluctable. Des sources historiques rapportent ainsi qu'Acta est fabula auraient été les derniers mots prononcés par l'empereur romain Auguste sur son lit de mort, en 14 après J.-C. Avant de s'éteindre à son tour, l'écrivain français François Rabelais aurait également rendu un dernier hommage à cette locution, utilisant sa propre traduction : " Tirez le rideau, la farce est jouée ! "

Dans La Serpe d'Or, c'est le préfet corrompu Gracchus Pleindastus qui, voyant dévoilé son rôle trouble dans un juteux trafic de serpes d'or, signe une fin qui ne suffit pas à tromper son ennui. Heureusement, le moral revient vite: arrêté, le préfet de Lutèce se rêve dévoré par les lions au Cirque. " Enfin un peu de distraction ! On va rire ! " dit-il. Pleindastus est bien un homme de théâtre, fait pour les représentations en public. Pas étonnant quand on sait que ce personnage est une caricature du grand acteur et réalisateur américain Charles Laughton ! Quod erat demonstrandum, disent nos druides érudits !

  La Serpe d'or, planche 39, case 10

Acheter

Valid XHTML 1.0 Transitional